RETOUR AU DÉBUT
Notre histoire commence en 2002, lors de la L'Abri en Villeà Montréal , organisme à but non lucratif qui offre des logements protégés pour personnes atteintes de maladie mentale, a déterminé qu'il avait grandi à une capacité optimale et que le meilleur moyen d'élargir était de mettre en place des organisations similaires dans d'autres parties du Canada. Le Conseil d'administration de L'Abri en Ville a reçu une subvention du gouvernement fédéral, à partir d'un programme visant à réduire le nombre de sans-abri au Canada.
Notre voyage avait commencé.
La première réunion de Notre Port a eu lieu dans le sous-sol de Saint François d'Assise Église au printemps de 2003. Environ 40 personnes se sont présentées et beaucoup de ceux-ci restent fidèles d'aujourd'hui, y compris de longue date de la chaire Catherine Gillbert. Beaucoup avaient des membres de la famille ou des amis proches qui ont été atteintes de maladie mentale; d'autres s'inquiètent de l'impact sur les aidants familiaux; certains étaient au courant de l'absence totale de l'abri pour les Anglophones sur la Rive-Sud; et certains, comme ceux de la Ami-Québec, avait parlé d'une telle organisation pendant de nombreuses années.
Ce qui nous a impressionné tout était la simplicité du modèle et de la taille relativement petite quantité d'argent nécessaire pour améliorer de façon significative la qualité de vie à risque, les membres de notre communauté, de réduire le stress sur leurs familles, et en même temps de réduire la pression sur surpeuplés, les services hospitaliers d'urgence.
Un comité de pilotage a choisi un nom et d'un logo et nous avons constitué en juillet 2003. Nous avons eu une conviction partagée qu'ensemble, nous pourrions créer quelque chose d'utile. Bientôt, nous avons reçu le statut d'organisme de bienfaisance de l' Gouvernement du Canada. Nous avons tenu notre première réunion en septembre 2003. Un bureau a été élu et le sérieux du travail a commencé.
Nous avons mis en place deux comités de Sensibilisation et de Financement) afin de recruter des bénévoles et amasser suffisamment d'argent pour mettre sur pied un bureau, d'embaucher un coordonnateur et d'exploiter un appartement pour un an.
Il a été une source d'inspiration de temps.

Les dons ont été reçus de particuliers et d'églises locales. L' Edith et Jean-Low-Beer (EJLB) de la Fondation nous a donné substantielle du financement de démarrage. D'autres sources importantes de financement de démarrage ont été les Diocèse Anglican de Montréal et une subvention du gouvernement fédéral par le biais de L'Abri en Ville.

Le premier appartement a ouvert en juillet 2003, un coordonnateur a été embauché, le mobilier a été recueilli et un appartement a été trouvé. Le propriétaire était sympathique à la maladie mentale et a été, et est toujours, le soutien de notre mission. Notre Port encore les loyers des appartements (quatre) à partir de ce même propriétaire.
Le nombre d'appartements a augmenté progressivement, passant de un à cinq au cours des 13 prochaines années. Notre équipe de plus de 30 bénévoles ont donné sans relâche à la fois physique et émotionnel de l'énergie afin d'assurer que nos résidents ont des amis, sortir, vivre dans un endroit propre, bien entretenu appartements et de bien manger.
En 2016, notre demande de financement en vertu de la Emploi et Développement Social Canada (CESD) de la spli (Stratégie des partenariats de lutte contre l''itinérance ou SCINDER) le programme a été un succès et le financement a été accordé pour ouvrir plus de trois apar
Le Conseil, qui avait déjà fait l'ensemble de la journée-à-jour de l'administration financière et réalisé ce modèle n'est pas durable à long terme. Un Directeur Général a été embauché pour aider à gérer la croissance.
Depuis, tous les trois nouveaux appartements ont été ouvert avec succès, portant le nombre total d'appartements à dix, et de fournir des soins, de logement accompagné, à 30 personnes atteintes de maladie mentale.
Notre voyage se poursuit.
extrait et modifié à partir de la 2018-2019 Rapport d'Activité
FR